L'histoire de la raffinerie en France

L'histoire de la raffinerie en France

Le pétrole occupe actuellement une place importante dans le domaine de l'énergie. Ayant exploité du pétrole extrêmement lourd, la France a décidé de se lancer dans la raffinerie afin de s'affirmer en tant que productrice de pétrole de qualité et de respecter la qualité mondiale exigée. Nous allons découvrir à travers cet article l'historique de la création de la raffinerie en France.

La première raffinerie française

Après l'établissement de plusieurs raffineries dans différents pays du monde tels que le Japon, l'Allemagne, l'Italie et la Grande-Bretagne, la France a créé sa propre industrie de raffinage. Les premiers produits raffinés ont alors vu le jour vers 1863. Leurs tarifs bénéficiaient de la protection douanière, à raison de 3,60 francs de taxe par quintal métrique. Mais la première raffinerie française n'a été réellement mise en service qu'en 1932. Il s'agit de la raffinerie de Normandie située dans le département de la Seine Maritime.

Cette première raffinerie de France a été modernisée en 2001 et a accueilli la plus grande unité française de cogénération en 2004. Elle traite près de 16 millions de tonnes de pétrole brut par an. La majorité des produits bruts proviennent du golfe Persique. Elle constitue la plus grosse industrie de raffinage en France et figure parmi les plus importantes raffineries en Europe.

L'impact de la Première Guerre Mondiale sur le pétrole en France

Dès que la guerre a été déclarée, le pétrole s'est retrouvé au premier rang des matières premières indispensables. La consommation croissante et régulière de l'or noir raffiné a connu une hausse considérable, étant donné le développement de l'aviation et de la motorisation des machines de guerre. En mars 1918, la France a alors créé un consortium de contrôle de l'importation et de la vente de produits pétroliers avec l'aide de ses plus gros importateurs.

A l'origine, la création de la première raffinerie française résulte de l'adoption de plusieurs textes de loi. Ces textes régissent l'exploitation des produits raffinés après leur industrialisation. Parmi ceux-ci, on retrouve les lois du 16 et du 30 mars 1928 qui instituent la protection douanière du raffinage de pétrole et élaborent les nouveaux tarifs y afférents. La législation appliquée à l'industrie de raffinage française exonère donc les produits français des taxes, ce qui n'est pas le cas des produits importés.

L'évolution des entreprises françaises de raffinerie

Le groupe Total est à la tête de l'activité de raffinage de pétrole brut en France. Cette compagnie a investi 200 millions d'euros afin de créer la première bioraffinerie française. Elle possède actuellement plusieurs industries de raffinerie, notamment la raffinerie de Feyzin, celle de Donges, celle de Grandpuits et celle de Normandie. Suite aux chocs pétroliers de 1973 et de 1979, quelques industries de raffinage en France ont dû être fermées pour cause de surproduction.

En vue d'affirmer son potentiel énergétique, la France a la possibilité de recourir à l'aide des compagnies pétrolières indépendantes telles que Philia, pour assurer la commercialisation de son pétrole raffiné. A cet effet, Philia Trading, l'une des filiales de Philia qui œuvre spécialement dans le domaine du trading pétrolier, étend son champ d'activités sur toute l'Europe et propose ses solutions en matière commerciale.